Marginales

Revue de littérature et de critique sociale

© Samuel – juin 2015


Accueil du site >(Patrice Bardet)Liberté pour Rouillan >(Patrice Bardet)Paroles libres > La parole bâillonnée

Patrice Bardet

La parole bâillonnée

dimanche 16 novembre 2008

Cette réaction à la réincarcération de Jean-Marc Rouillan a été postée le 20 octobre 2008 en même temps que sur le site de Bellaciao qui relaie les pétitions de soutien émises par « Les mots en marche ».

On n’a certes pas encore réhabilité la peine de mort, mais voila ce que y ressemble fort : la mort lente, la parole bâillonnée, l’embastillement perpétuel pour cause d’engagement politique. Le moindre de ces soutiens est apporté par la « candidate » d’une soit disant « gauche » qui renie tous ses principes, les uns après les autres, au point de ne plus se distinguer que par des postures politiciennes de la droite, voire de l’extrême droite. Voila qui donne raison par avance à toutes les révoltes, qu’elles soient pacifiques (elles seront tout autant réprimées), que violentes.

Quelle justification peut-on donner à la seule action pacifique, alors que la réponse sociétale n’est que domination, sans limite ? Rouillan, comme d’autres, a eu un tort : celui ne ne pas être en phase avec son époque. Sinon, il serait un héros ! Cela, les caciques politiciens, piliers du système, grands profiteurs de droite ou de "gôche" unis, ne peuvent l’effacer, et tenteront par tout moyen de faire disparaitre sa parole et celle de bien d’autres.

Pensent-ils pouvoir contenir la colère, la révolte du peuple ? Réprimer à tout va ? Jusqu’à ces gosses qui ont pris plusieurs mois de prison ferme (à Dijon) pour avoir participé à une manifestation lycéenne, n’avoir pas accepté sans réagir (modérément) à ce qu’une voiture leur fonce dessus ? Accepter de voir ces patrons criminels blanchis devant la « Justice » ? Accepter les milliers de morts de l’Amiante ? Tolérer les 2000 morts par au travail, sans jamais qu’aucun patron ne soit inquiété ? Accepter ce système de mort, « légal », soit la cause directe de plusieurs milliers d’enfants chaque jour de par le monde ? Accepter ces milliers de morts chaque année aux portes de la forteresse Europe ? Jusque quand ? Il y aura une limite. (Re)Lire un roman prémonitoire : Le Talon de Fer de Jack London.

Patrice Bardet

Militant syndical et informaticien à la Caisse régionale d’assurance maladie du Nord-Pas-de-Calais.

Répondre à cet article

1 Message

  • 12 septembre 2013 16:00, par pdxde43

    soumission assurance vie en ligne


    assurance vie axa vous tuez contrat assurance vie avoir declaration assurance vie vous éprouvez leur assurance vie rendement Donc le autre assurance vie jamel déclaration partielle de succession assurance vie

RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9